#6 Les privilèges

Bonjour les livrovores ! 

Et bien je n’ai jamais été si en retard ! Alors pour faire court : la semaine dernière j’ai fini tous les soirs à pas d’heure, vendredi soir je suis montée dans ma famille, samedi j’ai fini mon livre et j’ai passé la journée en famille, hier c’était journée baptême et ce matin, tentative de ski ! Donc j’ai laissé la blogosphère, et carrément les ordinateurs et l’informatique en général, complètement de côté ! Malgré tout ça, j’ai bien apprécié ma lecture.

 

Dee privilèges_0

 

L’histoire / Que dit la 4e ? 

Beaux, riches, brillants et jeunes mariés, les Morey sont prêts à conquérir leur avenir. Rois d’un monde glorieux, ils vaquent de réussites en privilèges dans la haute société new-yorkaise. Mais à quel prix dominer son bonheur ? Entre grandeur et décadence, le masque des vanités se fissure. La fresque vive et subtile d’une nouvelle Amérique.

 

Ce que j’en pense

Je suis heureuse d’avoir retrouvé une bonne lecture cette semaine ! Enfin une plume efficace, bien dosée, et qui se lit facilement. Je ne m’attendais pas, en commençant ce livre, à être spectatrice de la vie -presque- entière d’une famille.

L’histoire est donc celle d’Adam et Cynthia : jeunes, beaux et riches, ils ont décidé de s’unir par le mariage. On plonge immédiatement dans les tous derniers préparatifs, la veille du grand jour. Et on comprend tout de suite dans quel type d’univers on est tombé : le style ironique de l’auteur est acéré, et celui-ci nous dépeint déjà un de ces stéréotypes américains que nous connaissons par les téléfilms de la même origine, à savoir les familles riches, pour qui l’argent achète tout. L’amour, pas forcément mais… typiquement, ici les deux mariés viennent du même monde.

Sauf que, petit à petit, l’auteur va nous montrer l’envers du décor. L’argent donne des privilèges. L’argent permet de tout acheter, de tous les biens matériels jusqu’à une bonne conscience. Les enfants de Cynthia et Adam, April et Jonas, grandissant dans ce monde tout comme leurs parents, le comprendront assez vite. Mais l’argent, il peut y en avoir tant qu’on veut, il a beau créer un bonheur artificiel et c’est vrai que c’est plus facile quand on en a, mais il ne guérit pas tous les maux, il n’est pas garant des bonnes relations d’une famille, et il peut aller jusqu’à vicier la réalité de la vie. Un espoir résidait dans la vie que menait Jonas, mais on comprend vite que dans son désir de s’éloigner du style de vie de ses parents, il ne pourra jamais se défaire de son milieu et de son éducation.

On ne sait pas vraiment si les personnages finissent par se rendre compte de ça, j’imagine que non : j’imagine qu’ils comprennent qu’ils ne peuvent pas être étrangers au malheur, mais qu’ils ne sont pas conscients que l’argent a pu détruire ce qu’ils voulaient construire. Pire, on dirait que le fait de posséder cet argent leur facilite la rupture avec plusieurs liens familiaux ou amicaux à la moindre contrariété ou dès lors que quelqu’un les ennuie un peu.

J’ai apprécié ce roman parce qu’au-delà de l’histoire, c’est un récit qui fait réfléchir. C’est presque le récit d’une histoire vraie. On pourrait avoir du mal à comprendre le comportement des personnages se trouvant dans une position privilégiée. Mais il suffit de regarder dehors : rare sont les riches à considérer les classes moyennes. Au lieu de ça, ils s’inventent une philanthropie qui leur donne bonne conscience et bonne image. Quant à la lecture elle-même, j’ai trouvé que le livre se lisait beaucoup moins vite que ce que je pouvais imaginer. Mais ce n’est pas forcément un mauvais point !

 

Après le chemin de croix de ma lecture #5, le soulagement de retrouver un récit intéressant en semaine #6, j’ai décidé de m’attaquer à un genre que je ne connais pas du tout avec Let the sky fall de Shannon Messenger !

let-the-sky-fall,-tome-1---let-the-sky-fall-625444-250-400

 

Et vous, comment a été votre semaine lecture ? 🙂 De mon côté cette semaine, j’essaierai de tenir mes promesses et de vous proposer une ou deux articles de plus… Je croise les doigts !

 

A très vite !

Imagimarion

 

Publicités

2 réflexions sur “#6 Les privilèges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s