#11 L’élixir d’amour

Bonjour les livrovores ! 

Oui oui, j’ai un peu triché, j’ai choisi une lecture rapide pour rattraper un peu mon retard… Et je vous présente ici mon bilan de la semaine #11 (on va dire que si !) avec L’élixir d’amour d’Eric-Emmanuel Schmitt 🙂

 

 

elixirdamour

 

L’histoire / Que dit la 4e ?

L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ?

Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? En fin observateur des caprices du coeur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

 

Ce que j’en pense 

 

L’élixir d’amour est un de ces romans qui me font davantage penser à une réflexion, une étude, un essai sur ce qui compose notre existence, qu’à une fiction dans laquelle s’évader. Ici, cette réflexion prend la forme d’une correspondance entre Adam et Louise, anciens amants. Une histoire de 150 pages qui nous offre une parenthèse, pas tellement essentielle pour notre culture, mais peut-être utile pour la construction de soi. Si je n’ai moi-même pas été d’accord avec ces deux visions de l’amour qui nous sont présentées, il n’empêche que la plume d’Eric-Emmanuel Schmitt vaut toujours le détour.

Adam et Louise se « retrouvent » séparés, séparés dans la vie et séparés physiquement. Pourtant, l’un après l’autre, ils se réclament amis. Et comme pour analyser leur relation passée, ils parlent de l’amour. Comment naît-il ? S’impose-t-il de lui-même ou peut-il être déclenché consciemment ? Reste-t-on libre ou est-on prisonnier de lui ? Adam prétend qu’on peut le provoquer et entame une sorte d’expérience sociologique sur son propre cas, dont Louise est le témoin. Très vite, il se retrouve pris à son propre jeu.

Les cartes abattues par les personnages, leurs stratagèmes et leurs mensonges, entraînent une évolution de leur personnalité, de leurs sentiments, dont nous sommes spectateurs. Tantôt complices, tantôt bernés, nous nous retrouvons presque acteurs ; l’autre se confie à nous ou nous cache des choses, c’est le lot des relations humaines.

Voilà une histoire, je n’ose pas dire qu’elle est belle, mais dont les mots sont beaux, une histoire qui se lit en une heure ou deux et qui vous offre un instant, une pause poétique bienvenue.

 

 

Je continue sur ma lancée en choisissant un autre récit court (enfin, je crois), avec Kiffe kiffe demain de Faïza Guène. Un roman aux airs de réalité, une histoire de vie, un témoignage romancé.

 

Alors alors, qu’êtes-vous en train de lire cette semaine ? Dites-moi tout !

Sinon, de mon côté, avec tous les TTT que j’ai ratés et que je ne pense pas avoir le temps de rattraper, je me constitue un stock de tops de dépannage, histoire de ne pas sécher quand un sujet ne m’inspire pas… 😉

 

A très vite !

Imagimarion

 

Publicités

Une réflexion sur “#11 L’élixir d’amour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s