#9 La liste de mes envies

Coucou les choux !  

Pendant ce week-end marathon dans la famille de l’amoureux, j’avoue que je ne me suis pas du tout consacrée à la lecture ! Heureusement que j’ai pris ma matinée aujourd’hui, ça me permet de vous livrer mon bilan #9 sans trop de retard 🙂

 

 

 

L’histoire / Que dit la 4e ?

Jeune fille, Jocelyne rêvait de mode et de prince charmant. Mais la vie est passée par là, et à 47 ans, la mercière d’Arras doit se contenter d’un mari indifférent et d’un blog sur la dentelle. Quand un heureux concours de circonstances lui offre le gros lot du loto, Jocelyne réalise qu’elle a de quoi réaliser tous ses désirs. Grisée par cette perspective, elle décide de prendre son temps avant d’en parler à ses proches et en attendant, fait la liste de tout ce qu’elle pourrait s’offrir, achats utiles ou folies inconsidérées … Elle se méfie de cet argent tombé du ciel, n’aurait-elle finalement pas plus à perdre qu’à gagner ?

Ce que j’en pense 

Après Adolphe a disparu, je me suis plongée dans un nouveau roman de la « vie quotidienne », l’histoire de gens ordinaires, à qui il arrive parfois des choses extraordinaires : La liste de mes envies de Grégoire Delacourt.

Je sais que ce roman a eu de très bonnes critiques, eu égard à son statut de best-seller, et je sais qu’il a eu de mauvaises critiques notamment à propos de l’image de la femme qu’il véhicule. Et sincèrement je comprends ces critiques même si je n’ai pas trouvé cet élément criant. Ou plutôt, pour mieux m’exprimer : effectivement, l’héroïne subit des situations qui feraient hurler les féministes, mais ça ressemble tellement à ce que vivent encore nombre de femmes aujourd’hui que ce n’est pas quelque chose que j’ai relevé comme une injure de l’auteur à l’égard des femmes. C’est peut-être une erreur de ma part, tant on est conditionnés par le « sexisme ordinaire » ; et pourtant, je lutte évidemment contre ça.

Alors, effectivement, Jocelyne qui avait des rêves d’émancipation a épousé un homme ordinaire, dans la moyenne. A eu des enfants, en a perdu un, les a vu s’éloigner. A subi des agissements de son mari dignes des années 50, mais qui subsistent encore de nos jours, souvent. Tient sa petite mercerie et son blog sur la mercerie. Evidemment, ce portrait fait hurler, mais il fait réel, vraiment. Moi, je me suis concentrée sur les sentiments, les ressentis.

La douleur, les mots, les habitudes… Les drames familiaux, les routines, la vie malgré tout… Et un jour, la surprise. Et Jocelyne réfléchit un peu plus que moi je ne l’aurais fait dans cette situation. Quand le bonheur est dans des petites choses qui ne tiennent qu’à un fil, peut-être vaut-il mieux le cultiver dans la sincérité que de l’acheter par des plaisirs éphémères, faux, de façade.

La narration par Jocelyne ressemble à une confidence, un journal, parfois à des souvenirs qui assaillent ses pensées et qui m’ont fait penser à mon propre souci : celui de penser tout le temps, de remuer les mauvais souvenirs ou d’être envahie par les images du malheur qui touche le monde entier (vaste programme). Voilà pourquoi j’ai plutôt apprécié ce roman, parce que l’auteur nous raconte comment son héroïne ne réussit pas à se défaire de ce qui lui fait du mal. On s’attache à elle pour ça.

Si la vie de femme de Jocelyne comme elle est décrite peut être révoltante et décrédibiliser totalement ce récit, je pense pour ma part qu’elle sert l’histoire.

Verdict : provocateur d’empathie.

 

 

Je vais vite reprendre le Livre sans nom avant d’oublier le début de l’histoire 😀
Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

A très vite !

Imagimarion

 

Publicités

Une réflexion sur “#9 La liste de mes envies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s