#18 Jours d’orage

Coucou les choux !  

Ouh la la, me voici absente depuis un petit moment ! J’ai bien eu le temps, depuis le Salon du livre, de lire deux livres, mais impossible de trouver le temps de me connecter à la blogosphère. La semaine dernière a encore été bien chargée au travail, et il a fallu également que je consacre du temps à mon papa pour son anniversaire, juste avant de partir quatre jours à la montagne pour le mariage de mon beau-frère, avec installation-désinstallation et tutti quanti. Bonnes excuses, non ? En tout cas je me suis régalée, mais vraiment pas eu le temps d’ouvrir l’ordinateur et de lire vos nombreuses chroniques ni écrire les miennes. Allez, le petit bilan #18 !

 

 

 

L’histoire / Que dit la 4e ?

Toscane, 1960. Amandes Lashe, jeune veuve américaine, s’installe quelques mois à Florence avec sa fille. Mais lors d’une excursion dans les collines environnantes un terrible orage éclate, les obligeant à s’établir provisoirement dans un village isolé: Rocca al Sole. Elles y font la connaissance du marquis Eduardo Carleone. Quinze ans auparavant, il avait perdu sa femme, sauvagement assassinée par les nazis qui, envahissant les collines, avaient massacré femmes et enfants. Depuis ce jour, la rancœur des villageois envers les Allemands ria jamais connu de repos. Lorsque le matin de l’orage ils identifient un de leurs tortionnaires parmi un groupe de touristes allemands, les villageois décident de faire justice eux-mêmes. Dès lors, ce village coupé du monde devient le théâtre de toutes les tensions. Jours d’orage marque le retour de Kressmann Taylor sur ses terres de prédilection : la possibilité d’un pardon pour les crimes de guerre. Mais ce dernier roman nous offre aussi pour la première fois une magnifique histoire d’amour.

Ce que j’en pense 

Ne connaissant qu’Inconnu à cette adresse, je découvre avec Jours d’orage un autre style d’écriture de Kressmann Taylor. Sincèrement, ce n’est pas vraiment le résultat que j’attendais. Inconnu à cette adresse, c’est un récit épistolaire qui prend aux tripes et au coeur, c’est le basculement d’une profonde amitié vers un incompréhensible mépris, une haine injustifiable. C’est la description de la transformation d’un homme, d’un caractère et de valeurs, qui m’a tiré de nombreuses larmes et me provoque encore aujourd’hui un sanglot dans la gorge.

Si dans Jours d’orage, on retrouve les codes de la violence physique et mentale de la guerre qui a laissé de lourdes séquelles dans les corps et les esprits, l’histoire ne m’a pas secouée pour autant. Attention, ce roman est quand même très réussi : l’intrigue en premier lieu est rondement menée, la tension qui s’installe fonctionne parfaitement car plus je m’approchais de la fin, plus je voulais savoir comment l’histoire se dénouerait, et je n’ai pas pu lâcher le livre pour lire ses derniers chapitres. Kressmann Taylor nous a d’ailleurs offert un retournement de situation incroyable, et si on peut s’y attendre plus tôt pendant la lecture, moi ça m’a complètement surprise ! Et bien sûr, tout le déroulement de l’action a en fait une logique implacable.

Les descriptions sont aussi bien réussies, en ce qui concerne les paysages, les décors. Pour ce qui est des personnages, l’auteur nous livre de nombreuses informations sur leur passé, leur présent, leur caractère et leurs sentiments pendant les quelques jours de l’action. Mais voilà, malgré ça, j’ai trouvé ces personnages sans vraiment de substance, je n’ai pas réussi à m’y attacher. Je ne saurais pas dire pourquoi. L’histoire d’amour m’a même laissée quasiment indifférente, moi qui adore les histoires d’amour.

C’est donc un bilan mitigé pour Jours d’orage : je reconnais une écriture documentée, cohérente, réussie en termes de « pression psychologique » mais… il manque un petit quelque chose, de poignant, ce quelque chose qui est dans Inconnu à cette adresse et qui me laisse une marque indélébile dans le coeur.

Verdict : mitigé, mais à lire quand même !

 

Je vous prépare le bilan de La nuit des temps de René Barjavel 😉

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

A très vite !
Imagimarion

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s