Throwback Thursday livresque 08.06.17 (et 01 aussi !)

Le Throwback Thursday livresque est un rendez-vous organisé par Bettie Rose Books, dont le principe est de partager chaque semaine le souvenir d’une lecture, ancienne ou récente, autour d’un thème.


Bonjour bonjour ! Comme promis, aujourd’hui c’est double ration de throwback thursday livresque pour rattraper mon retard !

Pour le thème du jeudi 1er ⌈ DANS LA POCHE (UN LIVRE LU EN VERSION POCHE) ⌋  j’ai choisi…
La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

 

Pourquoi ce choix ?

Cette semaine, le thème permettait un très très large choix ! D’autant plus pour moi, puisque je ne lis quasiment que des formats poche, question pratique et financière. J’ai donc décidé de partager avec vous un de mes livres préférés : La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel. J’ai acheté ce petit roman pour son titre et sa couverture, dont la délicatesse m’ont fait fondre. Je vous le conseille d’ailleurs, pour vous ou pour offrir, car c’est un petit livre court qui pourra, je pense, faire plaisir !

Mon souvenir de La petite fille de Monsieur Linh ?

Ce roman est un de mes préférés, un de mes coups de cœur. La délicatesse à la fois de l’écriture et des personnages eux-mêmes, je parle bien du grand-père et de sa petite fille, leur histoire, m’ont tiré quelques larmes. L’injustice, la perte, le déracinement, l’indifférence, autant d’épreuves qui nous sont contées avec un réalisme implacable, sans jouer dans la surenchère. L’amitié aussi, le soutien, l’amour dont peuvent faire preuve des êtres humains envers d’autres êtres humains. Et puis, la question centrale qui se révèle la plus dure : la petite fille, petite poupée, petit fantôme ? Je m’arrête là, je serais capable de pleurer à nouveau !

 


Pour le thème du jeudi 8 ⌈ CE N’EST PAS CE QUE J’ATTENDAIS… (UNE JOLIE SURPRISE OU UNE AMÈRE DÉCEPTION) ⌋  j’ai choisi…
Désolée, je suis attendue de Agnès Martin-Lugand

Yaël ne vit que pour son travail. Interprète dans une agence internationale, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaire sans jamais se laisser le temps de respirer. Juchée sur ses escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis de longue date qui s’inquiètent de son attitude. Peu tourmentée par les reproches qu’on lui adresse, elle a une volonté farouche de réussir. Jusqu’au jour où le passé ressurgit pour fragiliser ses certitudes.

Pourquoi ce choix ?

Désolée, je suis attendue et son auteure Agnès Martin-Lugand ont rencontré un franc succès, relayé notamment sur les réseaux sociaux et les blogs. C’est comme ça que j’ai découvert ce roman, séduite par les bonnes critiques, je l’ai téléchargé sur ma liseuse. Et malheureusement… ça n’a pas été ce que j’attendais. Vous l’aurez compris, ce roman s’est révélé être une amère déception, au regard de la promotion et de l’accueil qui lui ont été réservés.

Mon souvenir de Désolée, je suis attendue ?

Deux points négatifs rédhibitoires : le style d’écriture, semblable à celui des fanfictions que l’on trouve sur internet. Je l’ai déjà dit de nombreuses fois, j’apprécie l’astucieux maniement de la langue française. Je peux fermer les yeux sur un style d’écriture passable si l’intrigue en vaut la peine… ce qui n’a pas été le cas dans Désolée, je suis attendue. L’intrigue, cousue de fil blanc, m’a fortement déçue. Le caractère grossier des personnages, dans le sens de caricatural, leur psychologie et son évolution, les intrigues amoureuses et familiales, le rapport au travail et le réalisme laissant à désirer… Une grosse déception pour moi : j’en viens à ne pas comprendre l’engouement dont ce roman a fait l’objet. Cela reste relatif et subjectif, bien entendu !

Retrouvez ma chronique de Désolée, je suis attendue ici.

 

 

Et vous, quel est votre souvenir lecture du jeudi ?

 

À très vite !
Imagimarion

Publicités

10 réflexions sur “Throwback Thursday livresque 08.06.17 (et 01 aussi !)

  1. Gribouille LECHAT dit :

    Je ne connais pas le livre de Martin-Lugand et il ne m’attire pas du tout. Par contre, j’ai lu La petite fille de Monsieur Linh. J’ai aimé l’écriture et l’histoire, mais je n’en garde pas un bon souvenir car trop triste pour moi. La révélation finale m’a brisé le cœur.

    J'aime

  2. Lily21 dit :

    C’est marrant je viens de lire Les gens heureux lisent et boivent du café et La vie est facile ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand, et j’ai un peu le même avis sur les personnages que j’ai trouvés vraiment hyper caricaturaux et qui m’ont beaucoup exaspérée.

    J'aime

    • Imagimarion dit :

      Ça me rassure de constater que mon avis est partagé, j’avais eu l’impression d’être très dure dans ma critique et injuste au regard du bon accueil réservé au roman. Mais bon voilà, il y en a pour tous les goûts ! Ça ne doit pas être le nôtre 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s