#29 La librairie de l’île

Coucou les choux !

Aujourd’hui je vous retrouve pour le bilan d’une très belle lecture, que j’ai dévorée jusque tard hier soir. Vous devez le connaître, je crois que ce roman a été très apprécié.

 

 

De Gabrielle Zevin chez Pocket. 288 pages.

L’histoire / Que dit la 4e ?

A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur.
Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ?

Ce que j’en pense 

Ce roman est une foule de sentiments ! Un bon rythme, des personnages plus attachants les uns que les autres, de l’humour, une histoire mignonne comme tout, une sacré dose de destin… On pardonnera la facilité à la faveur de la sérénité !

Evidemment, une histoire de livres, ça ne pouvait que me plaire. Après avoir lu un ou deux chapitres samedi, j’ai lu la suite d’une traite hier soir (ce qui me cause un grand grand sommeil aujourd’hui, je l’avoue). C’est vrai, j’ai ri à voix haute ce qui a failli réveiller l’amoureux, mon cœur s’est serré, et je me suis identifiée facilement à ces personnages imparfaits mais tous attachants.

A.J. Fikry, libraire de son état sur la petite île d’Alice, a perdu sa femme, voit son chiffre d’affaires baisser, se fait voler une édition inestimable, et trouve dans son magasin un bébé abandonné. De quoi être chamboulé, effectivement. Cet homme bourru, devenu irascible pendant son deuil, s’ouvre alors de nouveau aux autres avec l’arrivée de Maya qu’il décide d’adopter. De nouveaux horizons aux situations rocambolesques, A.J. est accompagné par son ami Lambiase, son ex-belle-sœur Ismay, son âme-sœur Amy, et bien sûr sa fille Maya. Nous les suivons tous sur une quinzaine d’années.

Il y a beaucoup de douceur dans ce livre, les personnages qui ont tous leurs défauts ont aussi de grandes qualités, ils apprennent et nous apprennent l’amour, l’amitié, le sacrifice, les concessions, la découverte, l’ouverture, le pardon, la tolérance. J’ai apprécié le style d’écriture, bien rythmé, la structure du roman, dont les chapitres s’ouvrent sur des fiches de lectures-témoignages, l’humour très présent, et l’apaisement.

On retrouve dans la narration des clins d’œil illustrant parfaitement les personnages et leur caractère : cela concerne notamment Lambiase, ami policier à qui A.J. a réussi à faire lire des bouquins et qui désormais anime un club de lectures policières. Ou encore Maya, qui trouve dans les mots une manière d’exprimer ce qu’elle est.

Il n’y a pas de franche happy end, juste une fin avec de l’espoir, comme pour dire que malgré les choses tristes qui adviennent, la vie continue. Pour moi, Gabrielle Zevin a saupoudré ses phrases de beaucoup d’amour et de douceur. Peut-être que ça paraîtra mièvre à beaucoup, mais je suis dans une période où ça fait du bien, si bien que je ne trouve pas de défauts à cette lecture ! Les mots, ceux qu’affectionne tant A.J., ont un pouvoir puissant sur l’âme, et ceux de cette auteure m’ont beaucoup touchée.

Verdict : beau.

 

J’ai tout juste commencé Hier encore, c’était l’été de Julie de Lestrange. Autre lecture plébiscitée ces temps-ci !

Qu’avez-vous pensé de La librairie de l’île ? Je vous ai convaincus ?

 

A très vite !
Imagimarion

Publicités

6 réflexions sur “#29 La librairie de l’île

    • Lizouzou dit :

      Je viens de me rendre compte que je me suis trompée avec un autre livre ! *lahonte*
      Mais j’ai également lu celui ci en grand format, d’ailleurs il ne possède pas le même titre, c’est pour ça que je me suis trompée …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s